Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Ressources
Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne : 0
aujourd'hui : 0
au total : 1365256

Annonces



Retour
Approfondissements : les divinités celtiques

Lug


César dit de Lug que c'est le plus grand des dieux gaulois, inventeur de tous les arts et protecteur des marchands et des voyageurs. Son correspondant irlandais est Lug Samildanach, "polytechnicien" qui possède des traits du dieu germanique Odin, dieu sombre et turbulent.

D'après le récit La bataille de Mag Tured, il possède les capacités de tous les autres dieux. Il est donc "hors classe", se positionnant au-dessus d'eux. C'est un dieu belliqueux, violent, mais aussi bienfaisant, doué pour les opérations intellectuelles, artisanales et l'exercice de la médecine. Son ascendance moitié sombre (par sa mère, il est le petit fils du Géant Balor, qui tue d'un regard de son œil unique), moitié claire (son père Kian est le Dieu du Soleil) justifie d'ailleurs cette ambivalence. C'est aussi un dieu solaire et lumineux qui rappelle le dieu Appolon.

L'objet qui lui est généralement associé est une lance empoisonnée. Lors des combats, il se bat sur un pied, lance des sorts, et effectue une danse de guerre afin de charmer l'adversaire. La légende raconte que Balor, roi des méchants Fomoirés, apprit par une prophétie qu'il mourrait de la main de son propre petit-fils. Il fit alors enfermer sa fille unique Ethlin dans une tour gardée par douze nourrices. Cela n'empêcha cependant pas Kian, déguisé en femme et grâce à un sommeil magique qui mit les nourrices hors d'état de nuire, de pénétrer dans la tour, fermement décidé à séduire Ethlin pour se venger de Balor qui l'avait trompé. Devenue très belle, Ethlin rencontra ainsi Kian et les deux êtres s'éprirent l'un de l'autre. Des triplés naquirent de leur amour et Balor, furieux, ordonna à un héraut d'en faire un paquet et d'aller le jeter à la mer. Mais en chemin le paquet se dénoua et l'un des trois enfants, le petit Lug, tomba dans une baie où il fut recueilli par une druidesse qui, par magie, le ramena auprès de ses parents. Kian confia le petit Lug à son frère forgeron qui lui enseigna toutes les ficelles du métier.

L'une des trois principales fêtes de l'année celtique (Lugnasad, mariage de Lug) se déroule au début du mois d'août en l'honneur de Lug et Tailtiu, une divinité de la terre. On célébre à cette occasion les noces entre les jeunes de la tribu (voir les fêtes dans la partie société du site, rubrique spiritualité et mythologie). Lug laisse aussi son nom à la ville française de Lyon, autrefois Lugudunum, "ville de Lug(us)".

Retour à la page Les divinités celtiques

 



Haut de page

M'envoyer un e-mail
www.arbre-celtique.com
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2017 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)