Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Ressources
Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne : 0
aujourd'hui : 0
au total : 40243944

Annonces



Vous êtes dans : Etude de la civilisation celtique antique > / 2 - La société celtique
G - Peuples et Pays d'hier et d'aujourd'hui (1/3)
Menu - La société celtique
G - Peuples et Pays d'hier et d'aujourd'hui (3/3)
1 - 2 a.b.c.d.e.f.g - 3

G - Peuples et Pays celtiques d'hier et d'aujourd'hui (2/3)

Bretagne

Le célèbre drapeau Gwenn ha Du (blanc et noir) a été créé en 1923 par l'architecte Morvan Marchal, originaire de Vitré-35. Il a flotté pour la première fois à l'exposition des arts décoratifs de Paris en 1925. Sa composition rappelle les anciennes subdivisions de la Bretagne : 5 bandes noires symbolisent les 5 anciennes régions ou évêchés de Haute-Bretagne: Dol, Nantes, Rennes, Saint-Brieuc, et Saint-Malo. La Haute-Bretagne (Breizh-Uhel) est formée de la moitié orientale de la Bretagne, zone de langue francaise. 4 bandes blanches représentent les anciennes regions ou évêchés de Basse Bretagne: Cornouaille, Léon, Trégor et Vannetais. La Basse-Bretagne (Breizh-Izel) est la partie occidentale de la Bretagne, dite "bretonnante" (Une grande partie de ses habitants comprennent la langue bretonne).

Cliquez pour agrandir

Carte de la Bretagne

Cliquez pour agrandir

Forêt de Brocéliande

(En construction=> Tara : centre sacré de l'Irlande. A l'époque des Celtes, le roi d'Irlande y réside. La plupart des grands personnages y sont associés : des Tuatha Dé Danann à Cuchulainn. C'est au sommet d'une colline à 30 km environ de Dublin. )

Ecosse

Cliquez pour agrandir

Carte de l'Ecosse

Cliquez pour agrandir

Pierres de Dunnamuck

Cliquez pour agrandir

Kilchurn Castel

 

Irlande

Le drapeau date de 1830 et fut inspiré par la Révolution française mais il est officiellement adopté en 1937. Le vert est la couleur emblématique du mouvement catholique de libération nationale. Le blanc est symbole de paix. Et l'orange (couleur de la maison d'Orange) commémore, pour les protestants, la victoire décisive que les troupes de Guillaume III d'Orange remportèrent en 1690 à Drogheda sur les partisans catholiques de Jacques II Stuart.

Cliquez pour agrandir

Carte de l'Irlande

Cliquez pour agrandir

Oratoire de Gallarus

Cliquez pour agrandir

Monolithes de Newgrange

Pays de Galles

Cliquez pour agrandir

Carte du Pays de Galles

Cliquez pour agrandir

Castel Dinas Bras

Cliquez pour agrandir

Tombe de l'âge du bronze de Bryn Celli Ddu

 

Les Celtes sont souvent confondus avec les Germains par les Greces et les Romains. Plusieurs peuples constituent la Celtie. Ils portent des noms diffèrents. Ainsi :

- En Irlande vivent les Gaëls (ou Goïdels). Si de nos jours certains parents scots appellent leurs enfants Gaël pour faire Bretons, et bien, ils se trompent : Gaël est la transcription phonétique française du mot Gaedheal (vieil Irlandais Goïdel), désignant les habitants de "race" celtique d'Irlande.

Le nom générique des Gaëls est donc Scot. Nous savons tous que le nom Scot, à l'heure actuelle, désigne les habitants de Scotland (l'Ecosse), les Ecossais. Le nom générique des Gaëls a été attribué aux Calédoniens, tout simplement parce que certains Gaëls ont franchi la mer celtique et se sont installés en Calédonie, donnant ainsi leur nom générique à la population locale. Ils ne leur apportent pas seulement leur nom, ils leurs amènent aussi le Whiskey (whisky en écosse), qui signifie eau de vie en Gaëlique.

- En Ecosse, les Calédoniens, dont nous venons de donner l'origine ci-dessus.

- En Grande Bretagne, les Brittons. En effet, les Bretons de Grande Bretagne, après avoir aussi subi quatre siècles durant, l'occupation romaine provenant de la péninsule armoricaine, subissent également les assauts des Angles et des Saxons, peuples germaniques. Ils se trouvent alors repoussés jusqu'à la Grande Ile, et réduits aux territoires de la Cornouailles (Cornwall), du Pays de Galles et du Cumberland (durant quelques siècles seulement). Beaucoup d'entre eux franchissent la Manche, à partir du V' siècle, pour gagner refuge en Armorique et en Galice, ou encore au nord-ouest de l'Espagne.

- Dans le reste de l'Europe et en France, on trouve encore moult peuples aux noms différents. Les trois précédement cités restent cependant les principaux.

Lors de l'invasion romaine, les Celtes fusionnent avec des populations autochtones donnant ainsi les Celtibères en Espagne, les Celtoligures en Provence et les Scordisques dans le région de Belgrade.

La Gaule

De la période de Hallstatt à la fin de celle de la Tène, la Gaule constitue le principal habitat celtique, allant alors de la Manche à la mer Méditerranée, et de l'océan Atlantique jusqu'aux Alpes et jusqu'aux Rhin. Elle est partagée en trois grandes régions :
  • l'Aquitaine
  • la Celtique, allant de la Garonne à la région parisienne et de la mer Méditerranée jusqu'à la Manche
  • la Belgique, allant de la Marne au Rhin, beaucoup plus grande que la Belgique actuelle et englobe en large partie des territoires rhénans.

Les îles britanniques : Grande Bretagne et Irlande

De la protohistoire jusqu'au haut moyen-ge, elles sont entièrement occupées par les Celtes. Aux Ve, VIe et VIIe siècles, les invasions des Anglo-Saxons les repousseront dans les montagnes d'Ecosse et au Pays de Galles.

Peuples en grande bretagne

La péninsule ibérique

Elle est occupée presque entièrement par les Celtes, sauf le sud-est où persistent les Carthaginois et le nord-oust où résident encore les anciens occupents, Ibères et Lusitaniens, ancêtres des Basques.

Et aujourd'hui ? (en construction)

Voici quelques origines de drapeaux de pays "celtes" :

Belgique : Le drapeau tricolore s'inspire lui aussi le la Révolution française et fut adopté en 1830 après l'indépendance du pays. Les trois couleurs nationales sont issues des armes des ducs de Brabant.

Le PEURBADELEZH (" éternité " en Breton) n'est pas l'emblème d'une nation, d'un pays. Ce symbole générique - des terres celtiques - et "celtisant" se veut le reflet d'un mouvement de reconstitution, de reconstruction de cette tradition celtique ancestrale. Le loup est le symbole du dieu sombre, aussi dieu lieur ( Ogmios / Ogme ) dont le nom véritable fut occulté pour des motifs magiques et religieux, un interdit de même nature s'est aussi appliqué au loup. Le blanc et le noir sont deux "non - couleurs" symbolisant les deux pôles opposés et complémentaire de le fonction sacerdotale. Cette opposition Dieu sombre / Dieu clair rappelle celle plus connue de Mitra / Varuna. Lorsque l'on va de gauche à droite (Sens positif), de la nuit ( où commence la journée celtique ) au jour, donc nous passons du noir au blanc. Ceci symbolise aussi l'éternité. Cette progression spirituelle était fondamentale chez les CELTES! et cela quelque soit la classe (Sacerdotale, Guerrière, Artisanale).

Ile de Man...

Cornouailles, Cornwall, Kernow...

En construction

Ibères d'Espagne - Ligures d'Italie - Pannons et Scythes de Hongrie - Daces de Roumanie - Illyriens de Yougoslavie - Thraces de Bulgarie - peuplades anonymes de Gaule, Bohème, du Rhin et du Danube, des Karpates et des Balkans.



G - Peuples et Pays d'hier et d'aujourd'hui (1/3)
Menu - La société celtique
G - Peuples et Pays d'hier et d'aujourd'hui (3/3)
1 - 2 a.b.c.d.e.f.g - 3

 



Haut de page

M'envoyer un e-mail
www.arbre-celtique.com
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2017 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)