Accueil
Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact  .
Forum
Encyclopédie

Livre d'Or
Dialogues
Rechercher

Nous Aider
Contact


Nb de visiteurs
en ligne :
aujourd'hui :
au total :

Annonces



Vous êtes dans Encyclopédie de l'Arbre Celtique > peuples celtes / peuples de Gaule Celtique / Viducasses
Retour
Encyclopédie Celtique

Viducasses

Les peuples Celtes
Nom latin:Viducasses / ciuitas Viducassium
Nom grec:Βιδουκάσιοι
Etymologie:Ceux du bois ?
Localisation:Calvados
Capitale:Aregenua (Vieux)

Viducasses - Peuple de la province de Gaule lyonnaise, qui fut mentionné par les sources littéraires antiques sous les formes Viducasses par Pline (Histoire naturelle, IV, 107) et Βιδουκάσιοι (Βιδουκασίων au génitif pluriel) par Ptolémée (Géographie, II, 8, 2 et II, 8, 5). Le nom de cette cité apparaît très certainement également sous des formes très abrégées sur quelques inscriptions lapidaires, mais aussi sous les formes CIVITATIS VIDVCASS(IVM) et EX CIVITATE VIDVC(ASSIVM) sur une longue inscription découverte à Vieux, connue sous le nom de "Marbre de Thorigny" (CIL 13, 3162 (4, p 38) ; CAG-14, p 86 ; AE 1949, 136 ; 137 ; 214 ; 1959, 95 ; 2006, 832 ; 2008, 909). Cet ethnonyme est gaulois, il s’explique par vidu- "bois / arbre / forêt", associé à -casses "boucle / tresse". Le sens de l’ensemble de ce composé demeure énigmatique. Leur territoire, vraisemblablement constitué autour de la vallée de l’Odon, correspondait à la portion orientale de l’ancien diocèse de Bayeux (avant 1801), soit le nord de l’actuel arrondissement de Caen, dans le centre du département du Calvados. Leur métropole était Aregenua (Vieux).

Les Viducasses ne furent mentionnés qu’à partir du Ier s. ap. J.-C. Si l’on se fie à la Guerre des Gaules de César, le peuple dont dépendait ce territoire à l’époque pré-romaine était celui des Ésuviens. Dans un cadre mal déterminé, probablement lors d’une des réorganisations administratives de la Gaule opérée du temps d’Auguste, que la cité des Ésuviens fut démembrée en trois nouvelles cités ; celle des Sagiens, des Bodiocasses et celle des Viducasses. Les noms éminemment gaulois de ces créations augustéennes invitent à penser que ces trois unités constituaient précédemment des pagi de la cité des Ésuviens.

L’histoire de cette petite cité gallo-romaine est assez mal documentée, autrement que par les quelques éléments trouvés sur le célèbre "Marbre de Thorigny", inscription honorifique provenant d’un monument élevé pour célébrer Titus Sennius Sollemnis. Notable de la cité des Viducasses, il y effectua une carrière municipale au terme de laquelle il devint, en 219-220 ap. J.-C., prêtre de Rome et d’Auguste au sanctuaire fédéral des Trois Gaules. On y apprend notamment que c’est son père Sollemninus, qui a ordonné dans son testament la construction des thermes d’Aregenua. Le testament fut exécuté par son fils Titus Sennius Sollemnis, qui en plus fournit aux Viducasses les sommes nécessaires aux restaurations ultérieures de l’édifice.

Lors de la réforme provinciale de Dioclétien (dernière décennie du IIIe s. ap. J.-C.), la cité des Viducasses intégra la nouvelle province de Lyonnaise seconde. La borne routière de Vieux (CAG-14, p 88 ; AE 1979, 410) est le dernier document mentionnant cette petite cité. Cette dernière attestation implique qu’entre l'érection de cette borne en 305-306 ap. J.-C., sous Constance Chlore et la rédaction de la Notice des Gaules (IVe-Ve s. ap. J.-C.), la cité des Viducasses perdit son autonomie et que son territoire fut intégré à celui de la cité des Bodiocasses / Baïocasses.


Pline, Histoire naturelle, IV, 107 : "La Gaule Lyonnaise renferme les Lexoviens, les Véliocasses, les Calètes, les Vénètes, les Abrincatuens, les Ossismiens ; la Loire, fleuve célèbre ; une péninsule remarquable qui s'avance dans l'Océan, à partir des Ossismiens, dont le tour est de 625.000 pas, et dont le col a 125.000 pas de large ; au-delà de cette péninsule, les Namnètes ; dans l'intérieur, les Éduens, alliés, les Carnutes, alliés, les Boïens, les Sénons, les Aulerques surnommés Éburoviques, et ceux qui sont surnommés Cénomans ; les Meldes, libres ; les Parisiens, les Tricasses, les Andécaves, les Viducasses, les Bodiocasses, les Venelles, les Coriosuélites, les Diablintes, les Riedons, les Turons, les Atésuens, les Ségusiaves, libres, dans le territoire desquels est Lyon, colonie."


Borne de Vieux (CAG-14, p 88 ; AE 1979, 410)
IMP(ERATOR) CA[ES(AR) FL(AVIVS)] / VALE[RIVS] / CO[NSTANTIVS(?)] / P(IVS) F(ELIX) [3 AVG(VSTVS)] / A F(INIBVS) V(IDVCASSIVM?)

"A l'empereur César Flavius Valerius Constantinus, le pieux, chéri des dieux, Auguste, la frontière (de la cité des Viducasses ?)."

Inscription de Vieux (CIL 13, 3166 ; CAG-14, p 87)
VI]/TALIO[N](?) C(IVITATEM?) V(IDVCASSIVM?) / ARAM PRO SE / ET SVIS D(ONO) POS(VIT) / DEDIC(AVIT) XII <K=B>(ALENDAS?) / AVG(VSTAS) T(E)R(?) ET(?) <B=AR>IS(?) / CO(N)S(VLE) V(OTVM) S(OLVIT) L(IBENS) M(ERITO)

"[Vi]talio (?) de la cité des Viducasses a posé cet autel pour lui-même et les siens, et l’a dédié le 12e jour avant les calendes (de ?), lorsque les empereurs étaient consuls pour la troisième et la deuxième fois. Il s'est acquitté de son vœu, de bon gré, comme il se doit."

Inscription de Vieux, dite "Marbre de Thorigny" (panneau central) (CIL 13, 3162 (4, p 38) ; CAG-14, p 86 ; AE 1949, 136 ; 137 ; 214 ; 1959, 95 ; 2006, 832 ; 2008, 909)
T(ITO) SENNIO SOLLEMNI SOLLEM/NINI FIL(IO) IIVIR(O) SINE SORTE QVATER AVG(VRI) / [O]MNIB(VS) HONORIB(VS) MVN[ERIBVS]QVE I[N] / [3 FVNCTO 3 FLAMEN] M[VNERA]R[I]VS(?) IN / [S]VA C[I]VITATE EODEMQ(VE) TEM[PO]RE SACERDO[S] / R[OM]AE [ET AVG(VSTORVM?) FVIT(?)] ET [O]MNE GENVS SPEC/TACVLORVM E[DID]IT [FV]ERVNT GLADIA[TO]/R[VM C]ERTAM(INA) N(VMERO) XXXII EX QVIBVS PER QVAD/RIDVVM [N(VMERO)] V[III] S[I]N[E] MISSIONE EDIDERV[NT] / [BAL]NEVM QVOD [POP]V[LAR]IBVS COLONIAE S[VAE] / PR[OFVTV]RVM S[OLLEMNINVS INFERIO]RIBVS(?) / FVNDA[ME]NTIS INST[I]TVT[IS PAE]NE [RELI]QVERAT / CONSVMM(AVIT) D[E]S[TIN(AVITQVE) D]EDERE FRVCTVM VNDE / IN PERPETVVM INSTAVRARETVR IS SOLLEMNIS / AMICVS TIB(ERI) CLAVD(I) PAVLINI LEG(ATI) AVG(VSTI) PRO / PR(AETORE) PRO/VINC(IAE) LVGD(VNENSIS) ET CLIENS FVIT CVI POSTEA / [L]EG(ATO) AVG(VSTI) P(RO) P(RAETORE) IN BRIT(ANNIA) AD LEGIONEM SEXT[AM] / ADSEDIT <Q=C>]VIQVE EI SALARIVM MILITIAE / IN AVRO ALIAQVE MVNERA LONGE PLVRIS MISSI[T] / FVIT CLIENS PROBATISSIMVS AEDINI IVLIANI / LEG(ATI) AVG(VSTI) PROV(INCIAE) LVGD(VNENSIS) QVI POSTEA PRAEF(ECTVS) PRAET(ORIO) / FVIT SICVT EPISTVLA QVAE AD LATVS SCRIPTA ES[T] / DECLARATVR ADSEDIT ETIAM IN PROVINCIA NVM[ID(IA)] / LAMBENSE M(ARCO) VALERIO FLORO TRIB(VNO) MIL(ITVM) LEG(IONIS) III AVG(VSTAE) / IVDICI ARCAE FERRAR(IARVM) / TRES PROV(INCIAE) GALL(IAE) / PRIMO VMQVAM IN SVA CIVITATE POSVERVNT / LOCVM ORDO CIVITATIS VIDVCASS(IVM) LIBERA(E) DEDIT / P(OSITA) XVII K(ALENDAS) IAN(VARIAS) PIO ET PROCVLO CO(N)S(VLIBVS)

"(Traduction de H.-G. Pflaum, 1948, modifiée) A Titus Sennius Sollemnis, fils de Sollemninus, duumvir sans tirage au sort à quatre reprises, qui a rempli toutes les fonctions honorables ; il a en même temps, étant prêtre de Rome et d'Auguste, donné toute sorte de spectacles ; il y avait trente-deux combats de gladiateurs, parmi lesquels l'on produisit durant quatre jours huit couples dans des luttes sans merci. L'établissement de bains, que Sollemninus avait laissé par testament pour le profit des compatriotes de sa colonie, après - et en avoir jeté les fondements, il l'acheva et légua le revenu, duquel il devait être restauré à perpétuité. Ce Sollemnis fut l'ami de Tiberius Claudius Paulinus, légat d'Auguste propréteur de la province de Lyonnaise et son client. Il l'assista plus tard à la sixième légion, quand Paulinus devint légat d'Auguste propréteur en Bretagne (inférieure), qui lui envoya la solde de sa charge militaire en or et d'autres présents d'une valeur bien plus grande encore. Il fut le client très excellent d'Aedinius Iulianus, légat d'Auguste de la province de Lyonnaise, qui fut plus tard préfet du prétoire, ainsi que le prouve la lettre transcrite sur l'un des côtés. Il assista aussi dans la province de Numidie, à Lambaesa, Marcus Valerius Florus, tribun militaire de la légion III Augusta. Au préposé à la caisse des mines de fer, le premier, auquel les trois provinces de Gaule ont jamais élevé un monument dans sa propre cité. L'emplacement, l'ordre des décurions de la cité libre des Viducasses l'a donné. Posée le 17e jour avant les Calendes de Ianuarius, (Fulvius) Pius et (Pontius) Proculus (Pontianus) étant consuls."

Inscription de Vieux, dite "Marbre de Thorigny" (côté droit) (CIL 13, 3162 (4, p 38) ; CAG-14, p 86 ; AE 1949, 136 ; 137 ; 214 ; 1959, 95 ; 2006, 832 ; 2008, 909)
EXEMPLVM EPISTVLAE AEDIN[I] / IVLIANI PRAEFECTI PRAET(ORIO) / AD BADIVM COMNIANVM PR[O]/CVR(ATOREM) ET VICE PRAESIDIS AGEN[T(EM)] / AEDINIVS IVLIANVS BADIO / COMNIANO SAL(VTEM) IN PROVINCIA / LVGDVNE(N)S[S](I) QVINQVE FASCAL(IS) / CVM AGEREM PLEROSQ(VE) BONOS / VIROS PERSPEXI INTER QVOS / SOLLEMNEM ISTVM ORIVNDVM / EX CIVITATE VIDVC(ASSIVM) SACERDOTE[M] / QVEM PROPTER SECTAM GRAVITAT[EM] / ET HONESTOS MORES AMARE COEP[I] / HIS ACCEDIT QVOD CVM CL(AVDIO) PAVLIN[O] / DECESSORI MEO IN CONCILIO / GALLIARVM INSTINCTV QVORVND[AM] / QVI AB EO PROPTER MERITA SVA LAES[I] / VIDEBANTVR QVASI EX CONSENSV PROVIN[C(IARVM)] / ACCVS[S]ATIONEM INSTITVERE TEM(P)TARE[NT] / SOLLEMNIS ISTE MEVS PROPOSITO EOR[VM] / RESTITIT PROVOCATIONE SCILICET INTER[PO]/[S]ITA QVOD PATRIA EIVS CVM INTER CE[TER(OS)] / LEGATVM EVM CREASSET NIHIL DE AC/TIONE MANDASSENT IMMO CONTRA LAVD[AS]/[SE]NT QVA RATIONE EFFECTVM EST VT O[MNES] / [A]B ACCVSATIONE DESISTERENT QVE[M] / MAGIS MAGISQVE AMARE ET COMPRO[BARE] / COEPI IS CERTVS HONORIS MEI ERG[A SE] / AD VIDENDVM ME IN VRBEM VENIT [ATQ(VE)] / PROFICISCENS PETIT VT EVM TIBI [COM]/MENDAREM RECTE ITAQVE FECERIS [SI] / DE[SI]D[E]RIO ILLIVS ADNVERIS ET R(ELIQVA)

"(Traduction de H.-G. Pflaum, 1948, modifiée) Copie d'une lettre d'Aedinius Iulianus, préfet du prétoire, à Badius Comnianus, procurateur et faisant fonction de gouverneur. Aedinius Iulianus à Badius Comnianus salut ! Lorsque j'exerçai les fonctions de magistrat à cinq faisceaux dans la province de Lyonnaise, j'ai appris à connaître les bons sentiments de la plupart des délégués, parmi lesquels fut Sollemnis, natif de la cité des Viducasses, le prêtre (de Rome et d'Auguste), pour lequel je me pris d'affection à cause du sérieux de ses principes et de l'honnêteté de ses mœurs. A cela se joignit une circonstance particulière : lorsque mon prédécesseur, Claudius Paulinus, se vit attaqué au Conseil des Gaules à l'instigation de quelques délégués, qui jugeaient être lésés par lui eu égard à leurs mérites et qui entreprirent de dresser une accusation contre lui, comme s'ils agissaient en vertu du consentement des provinces, mon ami Sollemnis s'opposa à cette motion en posant la question préalable, attendu que sa cité en le créant délégué parmi d'autres ne l'avait chargé de rien sur une action en droit, mais au contraire n'avait eu que des éloges pour Paulinus. Il en résulta que tous abandonnèrent l'accusation. C'est pourquoi je me pris de plus en plus à l'affectionner et à l'approuver. Lui, certain de l'estime que je lui porte, est venu à Rome pour me voir et sur le point de partir il exprime le désir que je te le recommande. Tu agiras donc avec droiture toutes les fois que tu te montreras favorable à ses désirs. Et la suite."

Inscription de Vieux, dite "Marbre de Thorigny" (côté gauche) (CIL 13, 3162 (4, p 38) ; CAG-14, p 86 ; AE 1949, 136 ; 137 ; 214 ; 1959, 95 ; 2006, 832 ; 2008, 909)
[E]XEMPLVM EPISTVLAE CL(AVDI) / [PA]VLINI LEG(ATI) AVG(VSTI) PR(O) PR(AETORE) PROV(INCIAE) / [B]RITANNIAE AD SENNIVM SOLLEM/NEM A TAMPIO / LICET PLVRA MERENTI TIBI H[AEC] / A ME PAVCA TAMEN QVONIA[M] / HONORIS CAVSA OFFERVNTV[R] / VELIM ACCIPIAS LIBENTE[R] / CHLAMIDEM CANVSINAM / DALMATICAM LAODICIAM FIBVLAM / AVREAM CVM GEMMIS RACHANAS / DVAS TOSSIAM BRIT(ANNICAM) PELLEM VITVLI / MARINI SEMESTRIS AVTEM EPISTVLAM / VBI PROPE DIEM VACARE COEPERI[T] / MITTAM CVIVS MILITIAE SALARI(V)M / [I]D EST HS XXV(MILIA) N(VMMVM) IN AVRO SVSCIP[E] / [D]IS FAVENTIBVS ET MAIESTATE SANCT[A] / IMP(ERATORIS) DEINCEPS PRO MERITIS / ADFECTIONIS MAGIS DIGNA / CONSECVTVRVS CONCORDIT(ER)

"(Traduction de H.-G. Pflaum, 1948, modifiée) Copie d'une lettre de Claudius Paulinus, légat d'Auguste propréteur de la province de Bretagne (inférieure) à Sennius Sollemnis. De Tampium. Bien que tu mérites des cadeaux plus nombreux, je te prie de bien vouloir accepter le peu que voici de ma part, puisqu'on te l'offre à l'occasion du poste dont tu as été honoré : une chlamyde de Canusium, une dalmatique de Laodicia, une fibule en or enrichie de pierres précieuses, deux manteaux, un vêtement breton, une peau de veau marin. Quant au brevet de tribun semestriel, dès qu'une vacance se produira, je te l'enverrai. Reçois en attendant la solde de ce grade, c'est-à-dire 25000 sesterces payés en or. Grâce à la faveur des dieux et de la sainte majesté de l'Empereur, tu obtiendras plus tard des récompenses plus dignes, en rapport avec les mérites de ton affection à mon égard. Amitiés."


Sources:
  • V. Kruta, Les Celtes - Histoire et dictionnaire, Laffont, Paris, 2000
  • Pierre Crombet pour l'Arbre Celtique
  • Julien Quiret pour l'Arbre Celtique

  • Autres fiches en rapport

    Attention
    Ceci est une ancienne version de l'encyclopédie de l'arbre celtique.
    Les liens ci-dessous, vous améneront vers la nouvelle version,
    complétement "relookée" intégrant une navigation plus aisée.


    Aregenua (Vieux) [ villes gauloises & gallo-romaines [de Aballo à Axima] ]
    Augustodurum (Bayeux) [ villes gauloises & gallo-romaines [de Aballo à Axima] ]
    Baïocasses / Bodiocasses [ Les peuples de Gaule Celtique ]
    borne de Vieux (La) [ Les bornes milliaires et leugaires ]
    C. Plinii Naturalis Historiae - Liber IV [ Histoire Naturelle - Pline l'Ancien ]
    Carte archéologique de la Gaule 14 - Le Calvados [F. Delacampagne] [ Carte archéologique de la Gaule ]
    -casses / -cassi : (boucle / tresse) [ mots et étymons de la langue gauloise : divers ]
    Catumagus (Caen) [ villes gauloises & gallo-romaines [de Cabellio à Cypresseta] ]
    Celtogalatie lugdunaise par Ptolémée (Géographie, II, 8, 1-18) (La) [ La Géographie de Ptolémée ]
    Cités, municipes, colonies [M. Dondin-Payre, M.-Th. Raepsaet-Charlier] [ ouvrages sur l'archéologie ]
    En plaine de Caen, une campagne gauloise et antique [Ch.-C. Besnard-Vauterin] [ ouvrages sur l'archéologie ]
    Ésuves / Ésuviens [ Les peuples de Gaule Celtique ]
    Gallia Lugdunensis (la Gaule lyonnaise) [ autres lieux ]
    Géographie [Ptolémée] [ ouvrages antiques & anciens ]
    Guerre des Gaules [Jules César] (La) [ ouvrages antiques & anciens ]
    Histoire naturelle [Pline] [ ouvrages antiques & anciens ]
    Jules César [ auteurs antiques et anciens ]
    Lugdunensis Secunda (Lyonnaise seconde) [ Gallia Lugdunensis (la Gaule lyonnaise) ]
    noms des peuples dans la géographie (Les) [ géographie (divers) ]
    Notice des Gaules (Notitia Galliarum) [édition bilingue] (La) [ Sources géographiques antiques ]
    pagus / pagi [ Informations diverses sur les peuples celtes ]
    Pline l'ancien [ auteurs antiques et anciens ]
    Ptolémée [ auteurs antiques et anciens ]
    sacerdos Romae et Augusti (prêtre de Rome et d’Auguste) (Le) [ Le sanctuaire fédéral des Trois Gaules ]
    Sollemnis (Titus Sennius) [ Les personnages historiques ]
    vidu- : (bois / arbre / forêt) [ mots et étymons de la langue gauloise : arbres et plantes ]
    Vieux (musée) [ Musées, archéosites et jardins archéologiques ]
    Navigation
    Vers le niveau supérieurpeuples de Gaule Celtique (Les)
    Vers la fiche précédenteVellaves
     Rechercher:   (N.B. : Eviter les pluriels)


     Hyper thème:  


    Retour à la page peuples celtes



    Haut de page


    www.arbre-celtique.com
    Accueil | Forum | Livre d'or | Recommander | Lettre d'information | Infos Légales | Contact 


    IDDNSite protégé. Utilisation soumise à autorisationIDDN
    Conception : Guillaume Roussel - Copyright © 1999/2019 - Tous droits réservés - Dépôts INPI / IDDN / CNIL(1006349) / SCAM(2006020105)